Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de GUYLENE ROBERT DELISLE
  • Le blog de GUYLENE ROBERT DELISLE
  • : Une toile est pour moi comme un voyage intime
  • Contact

Droits d'auteur

 

Les dessins, tableaux, images figurant sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur. « Toute reproduction totale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits est illicite. » (article L.122.4) Conformément à l'article 1 de la loi du 11/03/57 : « L'auteur jouit d'un droit de propriété au seul fait de sa création. » Merci de me contacter si besoin.

Recherche

26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 18:04

 

 

                  Il y a quelques années, en 2001, Jean louis Murat, sur des arrangements de Daniel Meier et avec la voix d'Isabelle Huppert rendait hommage à un poète Madame Deshoulières, en faisant revivre, sur un CD, l'esprit de cette femme à travers quelques un de ses textes et sur une musique d'inspiration baroque.


Ce fut pour moi une heureuse découverte, je ne connaissais pas ce poète et ses textes sont d'une sensibilité, sensualité, d'un esthétisme, et d'une modernité remarquable de plus la voix d'Isabelle Huppert volontairement au bord de la rupture s'accorde merveilleusement avec celle de Jean louis Murat.

Sans parler de la musique et des arrangements, un étrange mélange entre la musique baroque du XVIIe siècle et l'esprit blues-folk-rock de Jean Louis Murat. De plus des dialogues, des bruits, des sons surprenants de notre époque se mêlent sans qu'on s'en aperçoive, aux instruments baroques et  aux vers de madame Deshoulières.


Un disque à découvrir, à écouter  et un poète à découvrir, à lire.


Voici des vers, de la musique...Message Pour le plaisir... Et rien que du plaisir...


 

aaa.jpg

Entre deux draps

Entre deux draps de toile belle et bonne,
Que très souvent on rechange, on savonne,
La jeune Iris, au coeur sincère et haut,
Aux yeux brillants, à l’esprit sans défaut,
Jusqu’à midi volontiers se mitonne.

Je ne combats de goûts contre personne,
Mais franchement sa paresse m’étonne;
C’est demeurer seule plus qu’il ne faut
Entre deux draps.

Quand à rêver ainsi l’on s’abandonne,
Le traître amour rarement le pardonne:
À soupirer on s’exerce bientôt:
Et la vertu soutient un grand assaut,
Quand une fille avec son coeur raisonne
Entre deux draps.

 

 

 

books_004.png

 

Et pour finir notre rencontre avec Madame Deshoulières , Isabelle Huppert et Jean Louis Murat ... ces derniers mots...


 

Et puis une petite vidéo pour découvrir le chanteur, compositeur, artiste...


Partager cet article

Repost 0

commentaires