Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de GUYLENE ROBERT DELISLE
  • Le blog de GUYLENE ROBERT DELISLE
  • : Une toile est pour moi comme un voyage intime
  • Contact

Droits d'auteur

 

Les dessins, tableaux, images figurant sur ce site sont la propriété exclusive de leur auteur. « Toute reproduction totale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits est illicite. » (article L.122.4) Conformément à l'article 1 de la loi du 11/03/57 : « L'auteur jouit d'un droit de propriété au seul fait de sa création. » Merci de me contacter si besoin.

Recherche

31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 23:04

mur.jpg

 

 

On se croirait presque sur la plage de St Malo, et non... Ce ne sont  pas des brises lames... C'est un bout du mur séparant le Mexique des Etats-Unis, en 2008.

Construit par les Américains pour lutter contre l'immigration clandestine mexicaine, ce mur relie l'océan Atlantique à l'océan Pacifique, sur 3000 km. Encore un mur de la honte...

Et pourtant après la chute du mur de Berlin en 1989, on pouvait rêver d'un monde sans frontières.

 

Mais non, puisque depuis 1991, 26 000 km de bordures diverses ( murs, barrières, barbelés) ont été ainsi créés, soit plus de la moitié du tour de la Terre!


Source : histoires vraies, FLEURUS PRESSE.



 

Cela me rappelle un poème des années de mes 20 ans, qui me semble toujours d'actualité :

 


Si même…

 

Si même il ne restait qu'un écriteau sur terre :

« défense de pêcher car c'est notre rivière » :

             nous serions révolutionnaires.

 

Si même il ne restait qu'un prince sur la terre,

qu'un prince et sa couronne et son divin mystère,

             nous serions révolutionnaires.

 

Si même il ne restait, aux confins de la terre,

qu'un douanier gardant un mètre de frontière,

           nous serions révolutionnaires.

 

Si même il ne restait qu'un canon sur la terre,

rien qu'un canon et rien qu'un dernier jour de guerre,

          nous serions révolutionnaires.

 

Si même il ne restait qu'un bagne sur la terre,

qu'une seule catin, qu'une seule misère,

          nous serions révolutionnaires.

 

               Et s'il ne restait sur la terre,

               Sur terre, parmi nous enfin

               qu'un prolétaire avec sa faim,

               nous serions révolutionnaires.

 

Robert Camo

 


 

Je n'ai trouvé aucune info sur Robert Camo, sur inter net, si vous avez des indications sur lui, sur son oeuvre, contactez moi, merci...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Malika 01/06/2011 06:30


Bonne journée.